"Rien ce serait encore quelque chose"

December 18, 2016

 

Ma colocataire m'a dit qu'elle du mal à méditer, parce qu'elle ne savait/pouvait pas « faire le vide » dans son esprit.

Cela m'a fait réfléchir sur ma façon de méditer, de concevoir la méditation, en espérant que cela puisse donner des idées à certains qui liront ces mots.

Bien sur cette vision n'engage que moi, et je ne prétends pas détenir la vérité. Seulement une de ses multiples facettes.

 

Faire le vide, une vue de l'esprit

 

Tout d’abord je remets pour quelques lignes ma casquette d'ingénieur avec une petite considération physique : le vide appelle à être rempli.

Dès qu'il y a un manque, une répartition non homogène, la nature tend à combler ce vide, cette lacune, et lisse les différences.

Prenons l'exemple du bain : si on remplit une baignoire d'eau froide, on peut dire qu'elle manque de chaleur, elle a un « vide » de chaleur. Si on ajoute maintenant de l'eau chaude, il n'y aura pas d'un côté l'eau froide et de l'autre l'eau chaude, on obtiendra un mélange tiède.

 

Pour revenir à la méditation, chercher le vide c'est vouloir conserver uniquement l'eau froide, alors que le robinet des pensées conscientes ou inconscientes (ie : l'eau chaude) est toujours ouvert. Ce n'est pas possible !

Parce qu'on ne peut pas fermer ce robinet à pensées et à images, il fait partie de nous.

 

Tout ça pour dire que la méditation, ce n'est pas rechercher le vide, ce n'est pas rechercher à faire taire ces pensées en nous... Mais alors qu'est ce qu'on cherche vraiment ?

 

Pensées conscientes et pensées inconscientes

 

Le simple fait de se dire « je fais le vide, je fais le vide, je fais le vide », est une pensée en soi !

C'est une pensée consciente. Elle est généralement caractérisée par le fait d'être formulée avec des mots ou de receler une volonté. Elle suit un raisonnement logique.

 

Et même lorsque l'on a relâché le flot des pensée conscientes, (en se focalisant sur l'écoute de sa respiration par exemple, ou sur le ronron d'un ventilateur, sur un mantra, en fixant un point sur le mur, etc), des sons, des mots, des images sans vraie suite logique apparaissent, comme sortis de nulle part : il y a du bruit dans notre tête !!!

Ce bruit, cette suite non logique, ce sont des pensées inconscientes.

 

Tant qu'on est dans une pensée consciente, on n'entend/ne voit pas ces pensées inconscientes.

<