Douleur et magnétisme

January 14, 2019

 

Coupure, coup, brûlure, fracture, etc, les personnes ayant fait appel à un « barreur de feu », un magnétiseur, un guérisseur,  (ou à moi-même ;) ) disent souvent ressentir une amélioration signification de leur état.

 

Comment ça marche ? Je vous livre ici mon décorticage personnel de ce phénomène, qui bien sur n’est que mon interprétation personnelle et subjective, je ne suis pas docteur et je ne soigne pas. J'apporte du mieux être à ceux qui en ont besoin et en font la demande.

 

Douleur ou douleur ... ou bien douleur ?

 

On peut décomposer la douleur en plusieurs parties :

 

Nous avons donc :

La douleur réelle ( la « source » de la douleur, c’est à dire les cellules brûlées, l’os cassé, la chair meurtrie...)

La douleur perçue (l’intensité de l’information envoyée par via les nerfs jusqu’au cerveau)

La douleur ressentie (Comment le cerveau interprète l’information reçue ... le cerveau réagit-il beaucoup ou peu à l’information reçue  via les nerfs? ie : Sur une échelle de 1 à 10,  vous avez mal comment ?)

 

Supprimer la douleur ... Ou bien la douleur?

 

Il faut donc travailler à plusieurs

 

Au niveau où se situe la  « source », la douleur réelle, le travail consiste à apporter de l’énergie au corps, de la vitalité, pour lui permettre de se réparer au mieux, et au plus vite. L’intention est de stimuler les facultés de régénérations.... Au maximum possible !

 

Au niveau des nerfs, de la douleur perçue, c’est le mécanisme inverse : l’intention et l’énergie apportée sont de calmer, d’apaiser, de diminuer la surexcitation, la force du signal transmis. C’est un anesthésiant énergétique en quelque sorte.

 

Au niveau du cerveau, de la douleur ressentie ? Pas besoin d’y toucher pour une douleur physique, puisqu’elle s’atténue et disparaît en même temps que les 2 autres.

 

Que devient la douleur?

La douleur est un indicateur. Elle est essentielle.

Son rôle est de nous indiquer que nous franchissons une limite. C'est un message de notre corps à notre centre de commande et de décision, notre cerveau.

Il serait dangereux de ne pas la ressentir.

Vous imaginez avoir la main brulée et continuer à vous en servir comme si de rien n’était ? Vous ne feriez que vous faire du mal, retarder la cicatrisation et  risquer une infection.

En simulant la régénération, tout en apaisant les nerfs, la douleur ressentie est grandement diminuée mais il reste au début une sensation de gêne, qui permet de ne pas plus se blesser le temps que la régénération soit complète.

Et dans le cas d'une fracture, enlever la douleur et l'inflammation est tout à fait possible, mais si vous appuyez sur l'endroit cassé, ça fera mal, la fracture est toujours là ! Il faut laisser le temps au corps de se régénérer, et ne pas hésiter à consulter son médecin.

Régénération qui a été boostée et qui donc se fait au plus vite et au mieux.

 

Conclusion

Je vous ai livré ici ce que je peux ressentir et comprendre des mécanismes de base qui sont en jeu dans un soin énergétique traitant une blessure « simple », c’est à dire une blessure qui n’implique pas d’émotionnel.

En espérant que vous n'ayez pas à venir me voir pour en faire l'expérience vous même !

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

J'y crois et je réussirai !

December 21, 2018

1/5
Please reload

Posts Récents