C’est l’intention qui compte

June 25, 2018

 

Spinoza disait que « l’homme se crois libre parce qu’il est ignorant des causes qui le détermine ».

Pour atteindre la vraie liberté la première chose à faire est donc de nous questionner sur nos propres motivations, car elles sont la source de nos décisions et de nos actions.

 

Voici un exemple concret :

 

2 personnes souhaitent s’inscrire à un cours de danse.

La première souhaite se remettre à faire du sport, et le club de danse est le plus proche de chez elle.

La deuxième se dit que la danse serait le moyen idéal de faire de nouvelles rencontres.

Dans les 2 cas, la décision finale (s’inscrire au club de danse) est la même, mais l’intention qui motive cette décision est différente.

 

Lorsque nous devons faire un choix, là encore il s’agit de savoir pourquoi nous faisons ce choix, plutôt qu’un autre. Quelle est l’intention, le désir qui en est la source ?

En passant devant une pâtisserie, s’affrontent en nous le désir d’une petite douceur ...et l’envie de ne pas prendre de poids !

L’envie la plus forte sera celle qui déterminera la décision d’enter dans la pâtisserie ou non.

 

Dans un contexte plus large, il est donc tout à fait possible de prendre une décision qui semble « bonne », pour une ou des raisons ... qui ne le sont pas. Alors cette décision est elle vraiment la bonne ? Notamment lorsque l’on décide de faire quelque chose pour correspondre aux attentes d’autrui, plutôt qu'à ses propres convictions.

Avant de prendre une décision importante, il me parait essentiel de s’interroger sur nos motivations. Sont-elles vraiment les nôtres, ou bien sont-elles dictées par un « conditionnement social »? (ex : pour être jolie il faut être mince et donc ne pas entrer dans la pâtisserie)

 

Ne dit on pas que « l’enfer est pavé de bonnes intentions » ? Car avec la « meilleure » des décisions, prise pour une mauvaise raison, il nous est très facile de créer notre enfer personnel.

La responsabilité est la notre, et uniquement la notre, même si ce n’est pas toujours facile de faire face aux autres, et de l’assumer.

Il nous faut résister aux pressions extérieures et démêler le fil de nos intentions pour atteindre la vraie liberté : la liberté de faire nos choix en toute connaissance des désirs qui s’affrontent en nous.

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

J'y crois et je réussirai !

December 21, 2018

1/5
Please reload

Posts Récents