AMOUR SANTÉ CHANCE SUCCES partie1: les portes-malheurs

August 13, 2018

 

Cette semaine, on commence par explorer les portes-malheurs, pour finir sur les portes-bonheurs la semaine prochaine.

Au programme du négatif donc : Nous allons briser un miroir, en croisant un chat noir, un vendredi 13 !

 

Pour voir la vie en noir

Pour bien commencer, trouvons notre ami chat noir ! Si on le croise, on risque d’être maudit, et de voir tout aller mal dans sa vie...

Pour tout ceux qui ont vécu ou vivent avec un chat, la nuit, ils sont tous noir... Et lorsqu’on se lève la nuit, le minou en quête d’une caresse ou à la poursuite d’une souris a tôt fait de se retrouver empêtré dans nos jambes ! Gare à la chute ! Voilà l’origine de la superstition des chats noirs... qui en réalité concerne tous les chats, la nuit, lorsqu’ils ont la mauvaise idée de croiser nos jambes, lumière éteinte... Point de malédiction à craindre !

Quoi que... et si en se prenant les pieds sur le chat, on tombait sur un miroir, qui se briserait... 7 ans de malheur ?

 

Miroir mon beau miroir ...

Et bien si nous sommes quelques siècles plus tôt, oui. Car posséder un miroir est un signe de richesse, sa fabrication coutant extrêmement cher. C’est un luxe, un outil de prestige social que l’on affiche. Le briser, et voir les autres gentilshommes et gentes dames s’apercevoir qu’il n’y a plus de miroir avant d’avoir pu le remplacer, c’est donc la honte assurée, les oui-dire, « l’ont ils vraiment brisé ou bien l’ont ils vendu car ils ont des soucis d’argent ? »...

Bref c’est la dégringolade sociale ! Et re-grimper à cette échelle prend du temps... 7 ans ?

Quelques siècles plus tôt, si l’on a les moyens de se payer un miroir, alors on a aussi les moyens d’avoir du parquet. Or le parquet à l’époque, ce n’est pas des lattes bien jointives, il y a souvent quelques millimètres d’écart, millimètres dans lesquels viennent se loger avec plaisir les éclats du miroir brisé... Pour le plus grand déplaisir des petons qui y passent pendant un moment (7 ans ?), car sans aspirateur, il est très difficile de les récupérer. Qui plus est que le verre de cette époque, utilisé pour la fabrication d’un miroir était loin d’avoir une composition maîtrisée com